Aucun vnement flash

Parmi nos partenaires Emplois/Carrière




 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

          



"Sud-Ouest" : Le vin fait sa rentrée


Découvrez l'article paru mardi 10 septembre dans SUD-OUEST mettant à l'honneur le Master 2 Management Commercial du Vin et des Spiritueux. Un article très valorisant pour cette formation et l'IAE Bordeaux. Retrouvez l'article en cliquant sur ce lien.


"ObjectifNews.tv" : Interview de Julien PARROU, PDG du Groupe Concoursmania et diplômé de l'IAE Bordeaux


Dans le cadre du Club Eco du 18 avril, retrouvez l'interview de Julien PARROU PDG de Concoursmania et diplômé MAE de l'IAE. Retrouvez tout le reportage en cliquant sur ce lien.


"ObjectifNews.tv" : Interview d'Eric SARRAT, Président de GT LOGISTICS et diplômé de l'IAE Bordeaux


Dans le cadre du Club Eco du 18 mars, retrouvez l'interview d'Eric SARRAT Président de GT LOGISTICS et diplômé du M2 DFCGAI de l'IAE. Retrouvez tout le reportage en cliquant sur ce lien.


"France Info" : Les IAE, une autre idée des écoles de commerce


Un reportage de FRANCE INFO diffusé le mercredi 6 février 2013 sur les IAE. Retrouvez tout le reportage en cliquant sur ce lien.

 

"CAPITAL" :  Les Masters 2 Marketing et DFCGAI à l'honneur dans le magazine


 Ce mois-ci, le mensuel économique CAPITAL propose un dossier sur « les meilleures facs pour trouver un job » dans lequel sont classés les Masters 2 Marketing, DFCGAI et CCA de l’IAE Bordeaux parmi les meilleures formations dans leurs domaines.
Vous trouverez l'article en p.100 du magazine.  


"Le Nouvel Economiste" : Les écoles universitaires de management


Le 26 septembre 2012, le Nouvel Economiste.fr publie un dossier sur la mutation des IAE.

Voir l'article


IAE vs Ecoles de Commerce vu par FRANCE 5


Le 4 septembre 2012 sur FRANCE 5, le Dr CAC a expliqué avec humour pourquoi choisir un IAE plutôt qu'une école de commerce. Lire la news et voir la vidéo en cliquant ici.

 

Universités - Grandes Ecoles Masters contre mastères


Les masters des Universités et des IAE sont souvent comparés aux diplômes décernés par les grandes écoles, de commerce ou d'ingénieurs. La concurrence avec les grandes écoles est d'autant plus grande que ces dernières proposent désormais des diplômes équivalents aux masters appelés mastères...

Voir l'article

 

"CAPITAL" : deux Masters de l'IAE de Bordeaux dans le classement des meilleures formations !



 

Ce mois-ci dans « CAPITAL » : deux Masters de l’IAE Bordeaux dans le classement des meilleures formations !

 Ce mois-ci, le mensuel économique CAPITAL propose un dossier sur « les meilleures formations pour trouver un emploi » dans lequel sont classées deux masters de l’IAE de Bordeaux parmi les 10 premiers dans les domaines du Marketing (Master 2 Marketing) et de la Gestion (Master 2 Comptabilité, Contrôle, Audit).

 

L'IAE et les écoles de commerce, le match


Les IAE se revendiquent comme les "Grandes Ecoles" de l'Université, qui conduisent à tous les métiers de l'entreprise. Mais sont-ils aussi efficaces que les traditionnelles écoles de commerce ?

Voir l'article

 

L'IAE dans le Chicago Tribune


Le double diplôme MI (IAE Bordeaux) / Fastrak MBA (Etats-Unis, Illinois) fait parler de lui dans le Chicago Tribune.

Voir l'article

 

Les Facs sur le terrain des Grandes Ecoles


Pour mieux répondre aux besoins des entreprises et des cadres, les universités proposent désormais des masters professionnels qui n'ont rien à envier aux masters spécialisés des grandes écoles.

La FORMATION CONTINUE diplômante serait-elle devenue le nouveau terrain de bataille entre les écoles et les universités? En quelques années, ces dernières ont développé une offre de masters à viées proffessionnelle qui séduit de plus en plus de cadres et d'employeurs.

Olivier Vernejoul, 38 ans, responsable depuis 2007 de la gestion d'une holding patrimoniale au sein family office des actionnaires d'Andros, ne dira pas le contraire. Lorsqu'il prend ses fonctions, dans le cadre d'une évolution interne, il s'aperçoit très rapidement qu'il lui manque des connaissances en fiscalité et en droit civil. Avec l'aval de son entreprise, cet ancien diplômé d'une école de commerce intègre, en septembre 2008, le masteer en gestion de patrimoine de l'IAE (Institut d'administration des entreprises) de l'université de Clermont-Ferrand, à temps partiel.

Lire la suite

Source : "L'Expansion", Novembre 2010

 

IAE Bordeaux - Cap sur l'international


Priorité à l’international pour l’Institut d’administration des entreprises de Bordeaux qui lance deux doubles diplômes, des masters délocalisés et développe les cours en anglais.
L’IAE, école universitaire de management rattachée à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, propose deux nouveaux doubles diplômes cette année. Les étudiants en management international pourront passer leur second semestre à l’université de Barcelone pour valider
un master en logistique internationale, où se rendre à la Northern Illinois university pour obtenir un MBA. « Nous sommes déjà au point en ce qui concerne les pays ibériques et voulons nous développer vers les pays anglophones », explique Marie-Christine Gautreau, responsable du service international à l’IAE Bordeaux.


Par ailleurs, l’IAE organise, en septembre, une semaine d’initiation au monde des affaires européen, pour un public de jeunes professionnels péruviens, anciens étudiants du master management international délocalisé à Lima. Cette formation sera ouverte à des
cadres français.


Projet à Hanoï Le développement à l’international passera également par la réouverture
des deux diplômes universitaires “management dans les pays ibériques” (en espagnol) et “management dans les pays anglophones” (en anglais) dans lesquels seront introduits de l’initiation au mandarin et au portugais du Brésil.

« L’école souhaite également proposer des masters spécifiques délocalisés, déclare Marie-Christine Gautreau. Un projet verra le jour à Hanoï en 2011 ».

Source : "le journal des ENTREPRISES", Vendredi 10 septembre 2010

 

Les IAE, aussi forts que les écoles de commerce ?  


Des frais de scolarité moindres pour les IAE

En matière de rentabilité, les IAE gagnent haut la main face aux ESC (Ecoles de Commerce). Avec des frais de scolarité universitaires (231 € en 2009-2010 pour un M1 ou M2), ils sont imbattables. La moins chère des écoles conduisant à un master (Télécom Ecole de Management) vous demandera 2.500 € par an. Mais la moyenne des frais de scolarité exigés en école de commerce tourne davantage autour de 8.000 €, voire plus. Ainsi, l’ESC Grenoble facture ses 2e et 3e années 9.500 € chacune, et l’ESSEC 12.000 €. Les écoles post-bac sont encore plus chères dans le sens où vous devrez payer 5 années de frais de scolarité (par exemple 7.000 € par an à l’ESSCA).

Les IAE tirent leur épingle du jeu côté insertion professionnelle

Les IAE affichent de bons chiffres d’insertion : selon le Réseau des IAE, 92% des diplômés trouvent un emploi en moins de 3 mois, et le salaire annuel brut à l’embauche s’établit à 31.500 € en moyenne, soit environ 2.000 € nets par mois au bas de la fiche de paie. "Hormis les 5 très grandes écoles de commerce, qui possèdent un véritable avantage concurrentiel, les IAE placent leurs étudiants aussi bien que les ESC", assure Pierre Louart, président du réseau des IAE.

 

Côté programmes

Les IAE dispensent essentiellement des M1 et M2, ainsi que quelques L3. Certains proposent même des formations dès la L1. En IAE comme en ESC, vous étudierez les fondamentaux de la gestion : comptabilité, marketing, systèmes d'information, droit commercial, finance... "Les cours de base sont tout à fait identiques à ceux en ESC", remarque Jérôme Caby, de l’ICN, à Nancy, et jusqu'en 2009 à la tête de l'IAE de Paris 1.

 

Côté enseignants : des pros de l'entreprise, en IAE comme en ESC

Dans les IAE, les cours sont avant tout donnés par des professeurs d’université, mais aussi par des intervenants issus du monde de l’entreprise. Il y a encore 10 ans, les écoles de commerce se démarquaient de ce modèle, en recourrant principalement à des "professionnels". Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui : elles ont toutes recruté massivement des enseignants permanents, titulaires d’un doctorat. Aujourd’hui, l’équilibre entre "professionnels" et "académiques" est donc plus ou moins le même entre les IAE et écoles.

 

Source : L'Etudiant, vendredi 2 juillet 2010, http://www.letudiant.fr/etudes/ecole-de-commerce/iae-institut-d-administration-des-entreprises-les-autres-ecoles-de-management-11958/iae-les-concurrentes-des-esc-17805.html


 

Les IAE à la Une de Challenges 

IAE, les grandes écoles de l'université : Des jeunes diplômés que l'on s'arrache, des salaires de débutants qui peuvent s'établir aux alentours de 40 000 euros par an, des cursus entièrement en anglais, la prestigieuse accréditation internationale Equis, un nom en trois lettres...

 

Des jeunes diplômés que l'on s'arrache, des salaires de débutants qui peuvent s'établir aux alentours de 40 000 euros par an, des cursus entièrement en anglais, la prestigieuse accréditation internationale Equis, un nom en trois lettres... Vous pensez HEC ? Pas du tout. Il s'agit des IAE, les instituts d'administration des entreprises. Souvent méconnu, ce réseau comprend 31 écoles de gestion qui ont été créées dans les universités, il y a plus de cinquante ans pour les plus anciennes.
 
 «De plus en plus de familles commencent à comprendre que nos formations sont du même niveau et de la même qualité que celles des écoles de commerce», explique Pierre Louard, président du réseau des IAE et lui-même à la tête de celui de Lille. Témoin, le succès des différents masters de ces instituts, où le nombre de candidats ne cesse d'augmenter.

 

Quelque 35 000 étudiants y sont aujourd'hui engagés. Certains dès la deuxième année de licence, comme à Lyon, la plupart à partir de la troisième année. Spécialiste des cursus en gestion, les IAE se sont d'abord fait connaître par leurs diplômes de double compétence, les MAE (master d'administration des entreprises) ouverts à des étudiants de tous horizons et à des cadres d'entreprise : ce sont, toutes proportions gardées, un peu les MBA des universités. Mais les IAE offrent au total quelque 500 masters et licences. Tous conçus en concertation avec les entreprises «au plus près de leurs besoins». Avec un atout de taille par rapport aux écoles : «Des coûts de scolarité modiques.» Ca compte.

Source : Challenges, 4 au 10 juin 2009, www.challenges.fr/magazine/encouverture/0171.20554/

 

 

Les IAE, une alternative aux écoles de commerce ! 


"Méconnus du grand public, les instituts d'administration des entreprises (IAE) sont devenus des alternatives aux écoles de commerce. Créés dans les années 1950, ils ont fini par s'imposer comme de véritables écoles de management au sein des universités."

La reconnaissance progressive des sciences de gestion au sein des universités et, en 2005, la réforme "LMD" (licence-master-doctorat) a renforcé leur attractivité. Comme les écoles de commerce, les IAE sélectionnent leurs étudiants et, pour la plupart d'entre eux, les admettent au niveau bac + 2. Mais ils ne pêchent pas dans les mêmes viviers : tandis que les écoles de commerce (ESC) recrutent des élèves par la voie élitiste des classes préparatoires, les IAE sélectionnent des étudiants titulaires d'un diplôme universitaire de technologie (DUT, obtenu à l'issue d'un cursus de deux ans en IUT) et des étudiants en licence d'économie et de gestion, mais aussi dans des cursus plus généralistes.
 
La concurrence risque-t-elle d'être plus vive à l'avenir ? Pierre Louart, président du réseau des IAE et directeur de celui de Lille, veut le croire : "L'intérêt des élèves de prépas pour nos formations va croissant au fur et à mesure que notre image s'améliore. Un petit pourcentage de nos étudiants viennent maintenant des prépas." Par ailleurs, les deux structures sont en concurrence au niveau de la formation continue et du recrutement au niveau master, dans la mesure où les écoles de commerce admettent directement en deuxième année des étudiants titulaires d'une licence ou d'une maîtrise.
 
Les deux tiers des diplômes que délivrent les IAE sont des masters professionnels de management (ressources humaines, finances, audit, marketing...). Par ailleurs, les IAE sont habilités à délivrer des doctorats - ce que seule HEC peut faire parmi les grandes écoles de commerce - et leurs enseignants académiques sont des docteurs. [...]

 

 Les IAE ont, de leur côté, une bonne réputation en matière de recherche et de professionnalisation, et, argument non négligeable, leur coût n'a rien à voir avec celui des grandes écoles. "Nous faisons aussi bien avec un budget deux fois moindre ", n'hésite pas à affirmer Pierre Louart.
 
Alors qu'une école de commerce coûte de 6 000 à 11 000 euros par an, les étudiants des IAE paient les droits d'inscription universitaires (171 euros pour une année de licence, 231 euros pour une année de master) auxquels peuvent s'ajouter des frais complémentaires facultatifs qui n'excèdent pas, sauf exception, 900 euros par an.
Mathilde Gabillet, étudiante en deuxième année de master professionnel marketing et pratique commerciale à l'IAE de Paris (université de Panthéon-Sorbonne), s'était d'abord intéressée aux écoles de commerce. "Quand j'ai vu le coût ne serait-ce que des concours, j'ai laissé tomber, raconte-t-elle. Et puis je souhaitais rester dans le système universitaire pour être sûre de la valeur de mon diplôme. " [...]
Quels sont les débouchés des IAE ? Les organisations publiques et territoriales, l'économie sociale, et principalement les PME mais aussi les grandes entreprises pour les instituts les plus importants. L'insertion de leurs diplômés est excellente et leur salaire de sortie ne sont pas très éloignés de ceux des grandes écoles de commerce. [...]
 
Martine Laronche
LE MONDE.fr, 01.12.2009



 
Mentions Légales Contacts Plan du site
AdelphIAE 35 avenue Abadie, 33072 Bordeaux Cedex
05 56 00 96 99 adelph@u-bordeaux4.fr